fou du grain nomads lille

On a rencontré un fou, et on en a fait une marque… de café

12 septembre 2017

vincent nomads fou du grain caféOn vous présente Vincent et son petit grain… de café.

Vincent est venu consulter Nomads pour donner vie à un projet un peu fou : lancer sa marque de café artisanal.

Une rencontre, autour d’un café bien sûr – « mais en capsule, pouaf ! » – et des heures à découvrir cette personnalité et son histoire qui nous ont séduit.

Au final, cette histoire, nous avons eu envie de la raconter pour donner vie à la marque : « Le Fou du Grain ».

Derrière tout ça une mécanique complète s’est enclenchée :

  • création du story telling de marque
  • mise en place d’un discours de personnification de la marque, et création du concept « compositeur de café », fil rouge de la marque
  • création du logo et de l’identité de marque
  • création des contenus vidéo / photo / print…
  • packagings
  • merchandising
  • ligne éditoriale réseaux sociaux

Un très beau sujet, dans la tendance actuelle du Circuit Court, et surtout une réussite pour cette nouvelle marque, à peine lancée et déjà bien référencée.

ecommerce café fou du grain

 

Si vous avez envie d’en savoir plus, lisez ci-dessous notre petit story telling, celui qui nous a permis d’arriver à cette promesse : Compositeur de Grands Café » :

presse-foudugrain

 

« Voici Vincent.

Vincent a deux particularités (disons même quatre si on compte sa calvitie et son indéfectible sourire).

D’abord, Vincent est tombé dans le café très jeune – tellement jeune qu’on aurait pu à un moment l’appeler El Gringo sans risquer l’anachronisme (mais je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans, etc…)

C’est donc jeune que Vincent est entré chez un des leaders mondiaux du café, pour y débuter une carrière qui s’annonça passionnante.
Année après année (presque 30 quand même !), sa connaissance du café grandissait – mais paradoxalement, elle finit par l’éloigner aussi de plus en plus de sa passion pour cette matière noble.
Il faut dire que quand on devient directeur marketing dans le café, on finit par défendre des cafés sans y mettre son âme. (ne l’ébruitez pas…)
Vincent s’est donc mis à parler de cafés avec sa tête plutôt qu’avec son instinct, son cœur et ses 5 sens.

Et humer le café, le toucher, le choisir, le goûter, le malaxer, l’aimer… ça lui manquait à Vincent.

C’est à ce moment là que Vincent a eu son 1er coup de folie.
Tout quitter.

Mais tout quitter, sans quitter le café. Hé oui, cette passion, ce premier amour, ne pouvait pas être finie.

Et puis, une petite musique s’est mise à lui trotter en tête. (car si vous suivez-bien, il y a une 2e particularité de Vincent dont je ne vous ai pas parlé : Vincent est un dingue de musique – mais ça c’est une autre histoire… pour l’instant)

Un petit air, donc, une ritournelle qui lui soufflait cette idée : faire ce qu’il aimait le plus, mais à sa façon. Créer sa propre partition du café.

On a tous eu cette idée – un jour ou l’autre – de vivre de sa passion, de devenir indépendant.
Hé bien le passage à l’acte fut le 2ème coup de folie de Vincent.

Il allait désormais créer et torréfier ses propres gammes de cafés, avec la même liberté qu’un compositeur, les proposer en circuit court et aller à la rencontre des amateurs de café sur les marchés.

– Plus de bureau cossu, désormais tout se passera dans un atelier  à Quesnoy sur Deule ;
– Oubliées les technologies de reporting High-tech,  l’outil central deviendra un torréfacteur Probat haut de gamme ;
– Et exit la berline de fonction,  bonjour au coffee truck à bord duquel Vincent ira à la rencontre de ses clients.

Quand même, Vincent n’était pas assez fou pour ne pas se rendre compte que le pari était un peu fou quand même.
Beaucoup de monde dans son entourage se demandait d’ailleurs s’il  n’avait pas un grain, avec cette idée.

C’est ainsi que le Fou du Grain est né.  »

Et la suite est là : https://www.lefoudugrain.com/content/8-la-genese

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire